Logo CAREA BLANC

Douleurs au coude : causes, pathologies, comment les soulager

Suite à un traumatisme ou une activité sportive, vous avez mal au coude ? Ou peut-être qu’une douleur au coude sans raison vous préoccupe ? Lorsqu’une douleur ne disparaît pas spontanément en quelques jours, il est essentiel de consulter votre médecin. En effet, vous pourriez avoir une blessure au coude nécessitant un traitement.

Sur cette page, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les douleurs au coude : leur origine, les pathologies en cause, sans oublier les traitements à disposition. Ces informations ne remplacent pas un diagnostic médical, seul à même de déterminer la cause de votre douleur.

Sommaire

Qu’est-ce qu’une douleur au coude ? Rappels anatomiques

Située entre le bras et l’avant bras, le coude est une articulation complexe qui se compose de 3 unités articulaires distinctes :

  • L’articulation entre l’humérus (bras) et l’ulna (avant-bras), qui permet la flexion et l’extension de l’avant-bras
  • L’articulation entre l’humérus et le radius (avant-bras), qui permet la flexion, l’extension mais aussi prono-supination de l’avant-bras
  • L’articulation entre le radius et l’ulna, qui est uniquement impliquée dans la prono-supination.

 

Les douleurs et pathologies du coude sont fréquentes, celui-ci étant impliqué dans de nombreux mouvements de la vie quotidienne, et très sollicité dans certains sports comme le tennis, le golf et la musculation. Une douleur au coude peut être le résultat d’un traumatisme bien identifié, ou se présenter spontanément, sans raison apparente. Dans certains cas, la douleur est associée à une inflammation de l’articulation, mais cela n’est pas systématique.

Les différents types de douleurs au coude

Toutes les douleurs au coude ne sont pas forcément liées à une pathologie sous-jacente. Il est possible en effet de ressentir une douleur après un traumatisme bénin, ou lorsque vous commencez un nouveau sport. Une douleur qui persiste doit toutefois vous alerter, car elle peut être le signe d’une blessure au coude qui ne régressera pas sans traitement.

Douleur coude et avant-bras

Vous ressentez une douleur au coude qui s’étend à l’avant-bras ? Plusieurs blessures peuvent être en cause, à commencer par l’entorse du coude, qui se caractérise par une douleur à l’intérieur ou à l’extérieur du coude, pouvant irradier vers le poignet. L’entorse du coude est toujours causée par un traumatisme, c’est-à-dire une chute, un coup ou une torsion.

Si votre douleur du coude et de l’avant-bras est d’apparition progressive, il s’agit peut-être d’une épicondylite (tennis elbow) ou d’une epitrochléite (golf elbow), qui sont des lésions des fibres des tendons de l’avant-bras. En cas d’épicondylite médiale (épitrochléite), la douleur est ressentie sur la face interne de l’avant-bras et du coude ; en cas d’épicondylite latérale, c’est la face externe du coude et de l’avant-bras qui est concernée.

Enfin, après un traumatisme, il ne faut jamais négliger la possibilité d’une fracture de l’avant-bras (radius et/ou ulna) surtout en cas de douleur au coude avec gonflement.

Douleur coude et poignet

Lorsque votre poignet et votre coude sont douloureux simultanément, la cause la plus probable est l’épitrochléite (aussi appelée épicondylite médiale) une lésion inflammatoire des tendons de l’avant-bras souvent associée à une surutilisation du coude et du poignet. Ainsi, ce type de douleur se rencontre fréquemment chez les personnes qui commencent un nouveau sport, en particulier le golf. Attention toutefois, malgré la dénomination courante de “golf elbow”, les golfeurs ne sont pas seuls concernés ! La douleur du coude et du poignet est fréquente également chez les personnes qui travaillent beaucoup à l’ordinateur, dans une position inadaptée pour les avant-bras. Le jardinage et le bricolage peuvent aussi être en cause.

Douleur du coude à l’épaule

Si votre douleur se situe non pas au niveau de l’avant-bras mais du bras (c’est-à-dire du coude à l’épaule), il peut s’agir de la conséquence d’une épicondylite. En effet, bien que cette pathologie soit une tendinite du coude, certains patients compensent les mouvements qu’ils ne peuvent réaliser avec le coude en sollicitant davantage l’épaule, ce qui se traduit par des douleurs. La fracture de l’humérus est une blessure grave, qui peut également être responsable de douleurs dans cette zone du corps. La majorité des fractures de l’humérus concernent la tête humérale, c’est-à-dire l’extrémité de l’os au niveau de l’épaule. Toutefois, il arrive que la lésion se situe au niveau de la diaphyse de l’humérus (sa partie longue) entraînant des douleurs entre le coude et l’épaule. Les fractures sont des blessures importantes, qui peuvent entraîner des complications vasculaires et nerveuses ; elles requièrent donc une prise en charge urgente.

Douleur du coude avec gonflement

Une douleur du coude avec gonflement peut indiquer une fracture du coude, l’œdème étant localisé au niveau de la blessure. Une fracture passe rarement inaperçue, puisqu’elle se manifeste par une douleur vive ainsi qu’une forte sensibilité du coude au toucher. L’amplitude du mouvement est limitée, et le patient peut avoir des difficultés à bouger ses mains et ses doigts en cas d’atteinte nerveuse.

En l’absence de traumatisme, la douleur au coude accompagnée d’un gonflement peut être le signe d’une bursite du coude, où l’arrière du coude apparaît enflé, chaud et douloureux. Aussi appelée hygroma du coude, la bursite correspond à l’inflammation d’une bourse séreuse ; elle peut être causée par des micro-traumatismes répétés, une infection, ou des troubles rhumatismaux.

L’arthrose du coude est une autre cause possible de douleur du coude avec gonflement. En règle générale, les articulations touchées par l’arthrose ne sont ni chaudes ni rouges, mais elles peuvent apparaître gonflées en cas d’épanchement liquidien (épanchement de synovie).

Douleur au coude et fourmillement dans les doigts

Vous avez mal au coude avec des “fourmis” dans la main et/ou dans les doigts ? Il s’agit peut-être d’une neuropathie ulnaire, aussi appelée syndrome du tunnel cubital. Souvent causée par une utilisation répétitive du coude, cette pathologie correspond à la compression du nerf ulnaire au niveau du coude. En plus de la douleur au coude, les patients ressentent un engourdissement, ainsi qu’une sensation de fourmillement dans les doigts, au niveau de l’annulaire et de l’auriculaire.

Comme la fracture du coude peut entraîner des lésions du nerf ulnaire, cette blessure peut aussi se manifester par des fourmillements dans les doigts.

Quelles sont les causes d’une douleur au coude ?

Les causes d’une douleur au coude sont nombreuses, et dépendent de la pathologie responsable des douleurs. En présence d’une fracture ou d’une entorse du coude, la cause est quasiment toujours traumatique : la personne chute, se tord le coude, ou reçoit un choc violent au niveau du coude ou de l’avant-bras.

Lorsque la douleur apparaît progressivement, ce qui est le cas en présence d’une bursite ou d’une tendinite du coude (épicondylite, épitrochléite), la cause est à rechercher du côté d’une surutilisation du coude. On pense tout de suite aux activités sportives (tennis, golf, musculation), mais il existe aussi des métiers très exposés à ce type de blessure. On parle ici des métiers qui impliquent des mouvements répétés de serrage, de rotation de l’avant-bras et de flexion du poignet, ou encore des mouvements de la main pour frapper certains objets. Ainsi les métiers manuels sont particulièrement concernés.

Quant à l’arthrose du coude, qui est une détérioration du cartilage, ses causes exactes sont mal connues, mais elle pourrait être liée à la sollicitation excessive du coude lors des activités du patient. Aussi, certaines arthroses sont des séquelles de traumatismes du coude (entorse, fracture ou luxation).

Les principales pathologies du coude

En résumé, voici les pathologies du coude les plus fréquemment rencontrées :

  • Epicondylite
  • Fracture du coude
  • Arthrose du coude
  • Entorse du coude
  • Luxation du coude
  • Bursite / hygroma du coude
  • Syndrome du tunnel cubital

 

Pour savoir si vous êtes atteint d’une de ces pathologies, ou d’une autre lésion non mentionnée ici, un diagnostic médical est indispensable.

Douleur au coude : que faire ?

Lorsqu’une douleur du coude se déclare progressivement et dure plus de plusieurs jours, il est primordial de planifier un rendez-vous médical. En effet, il pourrait s’agir d’une épicondylite, qui requiert un traitement médical ainsi que des séances de kinésithérapie. En attendant la consultation médicale, vous pouvez tout à fait prendre des médicaments pour soulager la douleur (paracétamol, AINS) en prenant bien soin de ne pas dépasser les doses et de vous renseigner sur les contre-indications.

Si votre douleur se déclare immédiatement après un traumatisme, est particulièrement intense et/ou vous empêche de bouger le bras, il peut s’agir d’une blessure grave telle qu’une entorse sévère, une fracture ou une luxation du coude. Dans ce cas, la consultation médicale ne doit pas attendre. Si le diagnostic de fracture est confirmé par les radiographies, le traitement dépend de la complexité des lésions : port d’une attelle lorsque les os sont alignés, chirurgie du coude lorsque les os lésés sont fragmentés et/ou mal alignés. Quelle que soit la blessure diagnostiquée, le traitement initial est suivi d’une rééducation afin de restaurer la mobilité du coude.

Soulager une douleur au coude en kinésithérapie

Après une blessure au coude, la rééducation est indispensable pour récupérer toutes les capacités fonctionnelles du coude et reprendre le sport. Menée par un kinésithérapeute, la rééducation du coude après une blessure aiguë se déroule en plusieurs temps :

  • Une première phase consacrée à la réduction des douleurs, grâce à des techniques antalgiques (massages et physiothérapie)
  • Une deuxième phase où les mobilisations passives du coude, pour contrer les raideurs et préparer la voie aux mouvements actifs
  • Une troisième phase consacrée au travail actif, où le patient mobilise lui-même le coude et le poignet.

 

La durée de cette rééducation, l’organisation du protocole et le contenu des séances varient en fonction de la pathologie traitée et du type de traitement (conservateur ou chirurgical). Le kinésithérapeute remplit également un rôle éducatif, en vous recommandant des exercices utiles et des mouvements à éviter pour favoriser la guérison. Cette rééducation doit s’effectuer sans douleur : toute douleur entraîne un ajustement des exercices pratiqués.

Nos kinés répondent à vos questions

J’ai une douleur au coude quand je fais du vélo : comment la soulager ?

Avoir mal au coude en faisant du vélo indique que vos bras sont trop raides, il convient donc d’ajuster votre position de sorte à avoir les bras et avant-bras moins crispés. En effet, en relâchant et pliant légèrement vos bras, vous faciliterez l’absorption des micro-vibrations causées par la route. Peut-être aussi que votre vélo n’est pas adapté à votre morphologie, dans ce cas il faudra régler la hauteur et/ou le recul de la selle.

Douleur au coude: faut-il appliquer du chaud ou du froid ?

De nombreux patients se demandent s’il vaut mieux appliquer du chaud ou du froid pour soulager un coude douloureux. Cela dépend de la pathologie en cause, d’où l’importance de consulter un médecin et/ou un kinésithérapeute pour obtenir un diagnostic. En cas de tendinite du coude, le chaud est à éviter, en tout cas au début de la pathologie, car la chaleur pourrait attiser l’inflammation. On privilégie donc l’application de froid. En cas de blessure traumatique comme une fracture, l’application immédiate de froid permet de réduire la douleur et d’éviter la progression de l’œdème.

3 points à retenir concernant les douleurs au coude :

  • Le coude est une articulation complexe, exposée à toutes sortes de blessures. L’épicondylite fait partie des plus fréquentes.
  • Les activités sportives et les métiers manuels sont le contexte d’apparition le plus fréquent des douleurs au coude.
  • La kinésithérapie fait partie intégrante du traitement d’un coude blessé, opéré ou non.

ET MAINTENANT ?

Vous avez mal au coude, ou vous recherchez un kinésithérapeute compétent pour la rééducation d’un coude blessé ? Prenez rendez-vous dès à présent chez CAREA Paris 8 ou CAREA Paris 14, pour bénéficier d’un bilan complet suivi d’une rééducation adaptée.

Sources : 

– Institut de la main et du membre supérieur – Anatomie du coude https://www.epaule-main.fr/fr/coude/anatomie 

– Institut de la main et du membre supérieur – Rééducation du coude https://www.epaule-main.fr/fr/coude/reeducation 

– MSD Manuals – Epitrochléite https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/l%C3%A9sions-et-intoxications/l%C3%A9sions-sportives/%C3%A9pitrochl%C3%A9ite 

– MSD Manuals – Epicondylite latérale https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/l%C3%A9sions-et-intoxications/l%C3%A9sions-sportives/%C3%A9picondylite-lat%C3%A9rale 

– MSD Manuals – Fractures du coude https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/l%C3%A9sions-et-intoxications/fractures/fractures-du-coude 

– Mayo Clinic News Network – Repetitive use wrist and elbow pain https://newsnetwork.mayoclinic.org/discussion/mayo-clinic-q-and-a-repetitive-use-wrist-and-elbow-pain/

cabinet kiné du sport balnéothérapie piscine CAREA Paris 8

CAREA PARIS 8

76 Boulevard Malesherbes, Paris 8e
RdC droite, dans le hall  

Balneotherapie kine cabinet à paris 14 balneo piscine ostéopathie

CAREA PARIS 14

21-25 Av. Porte de Châtillon, Paris 14e
Institut du Judo, fond allée Bât. gauche