Logo CAREA BLANC

Les blessures les plus fréquentes en gymnastique et leurs traitements

blessure gymnastique et rééducation avec un kiné du sport à Paris CAREA

Les sauts, les rotations et les renversements que pratiquent les gymnastes les exposent à des risques élevés de blessures. La répétition de certains gestes ou de chocs incontrôlés sont des facteurs de risque. Ils sont d’ailleurs à l’origine de 13,5% des blessures du rachis lombaire et de 10,9% des blessures au genou. 

 

Découvrez les blessures auxquelles les gymnastes sont régulièrement exposés et leurs traitements avec votre kinésithérapeute CAREA.

blessure gymnastique et rééducation avec un kiné du sport à Paris CAREA
Sommaire

L’entorse lombaire

L’entorse lombaire est la blessure du rachis lombaire la plus fréquente. Le rachis lombaire correspond à la partie basse et mobile de la colonne vertébrale. 

En gymnastique, l’entorse lombaire est la conséquence de traumatismes, de chutes ou de mouvements incontrôlés lors de la réalisation de certaines figures telles que des rotations ou des renversements. Elle survient également suite à une mauvaise quantification du stress mécanique, lorsque les contraintes exercées sur la colonne vertébrale sont trop importantes. 

Certains gymnastes sont plus à risque de développer une entorse lombaire, notamment lorsqu’ils présentent une instabilité lombaire ou lorsqu’ils adoptent une mauvaise posture pendant la réalisation de mouvements qui sollicitent le dos.  

L’entorse lombaire se manifeste par des douleurs dans le bas du dos qui peuvent irradier au niveau des fesses ou des cuisses. Les gestes simples du quotidien tels que se lever lorsque l’on est en position assise, marcher ou encore se pencher vers l’avant devient alors difficile.

Le traitement de l’entorse lombaire

entorse lombaire en gymnastique sur poutre

Le diagnostic de l’entorse lombaire repose sur un examen clinique réalisé par un médecin ou un kinésithérapeute. En effet, depuis le 19 janvier 2023, il est possible de consulter un kinésithérapeute sans ordonnance et sans passer nécessairement par un médecin.

Votre médecin vous prescrira des examens d’imagerie si la douleur persiste durant plusieurs semaines, si la douleur est insupportable ou si le traumatisme laisse à penser à une suspicion de fracture

En cas de douleur trop vive, votre médecin vous prescrira un traitement médical à base d’anti-inflammatoires et/ou d’antalgiques. 

Le traitement kiné du mal de dos repose sur des massages du dos effectués par un masseur-kinésithérapeute, associés à des exercices de mobilité et de renforcement musculaire et d’assouplissement de la colonne vertébrale et des hanches. Par ailleurs, pour accélérer la guérison de votre entorse lombaire, votre kiné CAREA appliquera les techniques suivantes durant vos séances de rééducation : 

  • Ktaping
  • Strapping 
  • Tecarthérapie 
  • Cryothérapie (thérapie par le froid)

 

Il pourra également vous suggérer des séances de balnéothérapie dans l’un de nos deux centres de kinésithérapie et balnéothérapie situés à Paris. Associée à des séances de rééducation en salle, la balnéothérapie a l’avantage de faciliter la réalisation de certains mouvements dans l’eau du fait de la poussée d’Archimède et de la flottabilité. Elle permet donc d’accélérer la progression durant un programme de rééducation.

La tendinite du tendon rotulien

La tendinite du tendon rotulien est fréquente chez les gymnastes. Elle tire son origine d’une sollicitation importante du tendon rotulien durant les sauts. Le tendon rotulien est une structure fibreuse qui relie la rotule au tibia. 

Durant un entraînement de gymnastique, la tendinite du tendon rotulien se traduit par une douleur à l’avant du genou pendant les sauts. Après l’entraînement, les gymnastes peuvent ressentirent également une gêne à la réalisation de certains mouvements du quotidien tels que la montée et la descente des escaliers, la marche et l’agenouillement.

Le traitement de la tendinite rotulienne

blessure gymnastique au genou Simone Biles Tokyo 2020
TOKYO 2020 - Simone Biles sur la réception d’un saut

Afin de calmer la douleur et l’inconfort engendrés par la tendinite rotulienne, il convient de mettre son genou au repos durant quelques jours et d’y appliquer une poche de glace si vous avez besoin de calmer la douleur. En effet, le froid améliore la circulation sanguine et diminue l’inflammation au niveau du genou. 

Votre médecin vous prescrira également des antalgiques ou des anti-inflammatoires pour soulager le genou douloureux si celui-ci est trop inconfortable. Si la douleur est très intense, des injections de corticoïdes vous seront prescrites. 

Il n’est pas nécessaire d’immobiliser le genou, au contraire, il est préférable de le mobiliser en effectuant des activités douces tout en respectant le seuil de la douleur (douleur cotée à pas plus de 3/10 à l’effort et aucune douleur 30 minutes après l’effort ni le lendemain). La balnéothérapie représente une excellente solution de traitement des tendinopathies du genou en phase douloureuse. 

Afin de vous aider à retrouver la mobilité du genou lésé, vous pourrez être amené(e) à effectuer des séances de rééducation avec un kiné du sport. Elles s’articuleront autour de massages du genou et d’exercices de renforcement du tendon, selon un protocole spécifique des tendinopathies (que vous pouvez retrouver en bas de cette page). Votre kinésithérapeute vous recommandera également d’effectuer certains exercices à la maison afin d’aider le genou à cicatriser plus rapidement. 

En outre, le recours aux techniques de physiothérapie suivantes facilite l’accélération du tendon rotulien : 

  • Ondes de choc : elles ont effet antalgique, décalcifiant et défibrosant
  • La tecarthérapie : elle améliore la cicatrisation des tissus et a une action drainante
  • Le dry needling : il diminue la tension musculaire et la douleur
  • Les crochets : ils facilitent la vascularisation et réduisent les raideurs au niveau des tissus
  • La ventousothérapie/cupping thérapie : elle réduit la douleur en abaissant la tension musculaire
  • La photobiomodulation (laser) : elle stimule la cicatrisation des fibres tissulaires et soulage la douleur du genou
  • La cryothérapie : elle réduit l’inflammation et par conséquent, la douleur

Votre kiné pourra également utiliser les techniques de kinésithérapie suivantes : 

  • Le drainage lymphatique 
  • Les massages transverses profonds
  • La thérapie manuelle 
  • Des étirements et des exercices de posture 
  • La fasciathérapie pour redonner de la souplesse au tissu 
  • Des exercices de proprioception ou de stabilité  pour améliorer le contrôle de des articulations et de l’équilibre 
  • Un travail spécifique de votre geste sportif.

Nos kinés répondent à vos questions : 

  • Quelle figure de gymnastique doit-on éviter lorsque l’on souffre d’une entorse lombaire ? 

Si vous souffrez d’entorse lombaire, il est préférable d’éviter la gymnastique durant quelques temps, jusqu’à ce que votre mal de dos ait disparu. En effet, le dos étant très sollicité dans cette discipline, il est préférable de se tourner vers des disciplines douces (natation ou yoga) en attendant que votre dos se rétablisse. Parlez-en à votre kiné, il saura vous conseiller sur les activités à faire pour garder vos capacités physiques le temps de la guérison.

  • Quels sont les effets secondaires de la tecar thérapie dans le traitement de la tendinite rotulienne ? 

En plus d’accélérer la cicatrisation des tissus lésés, la tecarthérapie est très appréciée des kinésithérapeutes et des patients car elle ne présente pas d’effets secondaires. 

  • Le strap est-il efficace en cas d’entorse de la cheville ? 

Le strapping soulage la douleur provoquée par l’entorse de la cheville immédiatement. Il permet également de soutenir la cheville et donc d’éviter le risque d’aggravation de la blessure..

L’entorse de la cheville

L’entorse de la cheville est souvent due à une lésion du ligament latéral externe.

Les causes les plus fréquentes de l’entorse de la cheville sont : 

  • Un traumatisme par choc direct sur la cheville, notamment en effectuant une roulade ou suite à un saut
  • Un traumatisme dû à une amplitude de l’articulation trop importante, ce qui entraîne un étirement important du ligament pouvant donner lieu à sa lésion totale ou partielle

 

Les principaux symptômes de l’entorse de la cheville sont : 

  • Une douleur au niveau de la cheville
  • Un gonflement de la cheville dans la minute qui suivent la blessure
  • Un craquement de la cheville 
  • L’impression que la cheville s’est déboitée
  • La sensation que quelque chose s’est déchiré au niveau de la cheville
  • L’incapacité de bouger le pied et la cheville
  • L’apparition d’un bleu (ecchymose) et d’un hématome dans les cas les plus graves

 

Le diagnostic de l’entorse de la cheville repose sur un examen clinique au cours duquel le médecin ou le kinésithérapeute palpe la cheville et vous interroge sur les conditions de survenue de la douleur. Ils vous orienteront vers des examens d’imagerie (radio ou IRM) si une blessure grave de la cheville est suspectée.

L’entorse de la cheville est classée par grades de sévérité : 

  • Grade 1 : Étirement d’un ou plusieurs ligaments de l’articulation de la cheville. Absence d’arrachement osseux et de rupture du ligament. Les entorse de la cheville de grade 1 sont bénignes. Elles s’accompagnent de douleurs légères et d’un gonflement léger. Une gêne est ressentie mais la cheville conserve sa mobilité. 
  • Grade 2 : On parle d’entorse moyenne. On observe une déchirure partielle d’un ou plusieurs ligaments. Les entorses de la cheville moyennes se manifestent par une douleur plus intense, un gonflement plus important et elles s’accompagnent d’un petit hématome dû au saignement des faisceaux ligamentaires. Le fait de poser le pied au sol est douloureux.
  • Grade 3 : C’est une entorse grave avec rupture complète d’un ou plusieurs ligaments. La douleur ressentie est violente, la cheville est instable et perd sa mobilité. Un gonflement important survient et un hématome se forme. Il peut s’étendre sur une dizaine de centimètres. La cheville est douloureuse dès qu’on la touche.

Traitement de l’entorse de la cheville

Si vous souffrez d’entorse de la cheville, il est important de consulter rapidement un kinésithérapeute du sport ou un médecin. En effet, les kinés du sport sont habitués à traiter ce type de lésion. 

Durant les premiers jours, votre kinésithérapeute vous invite à appliquer le protocole PEACE (Protection, Élévation, Anti-inflammatoires à éviter, Compression à l’aide de strapping ou d’un bandage de compression, Éducation grâce à votre kinésithérapeute qui partagera avec vous les pratiques qui vous aideront à aller mieux).

Après quelques semaines (en fonction du stade de gravité de votre entorse de cheville), vous appliquerez le protocole LOVE sur les tendons et les ligaments de vos genoux (Load en ajoutant progressivement du mouvement et de l’appui, Optimisme en restant positif face à la douleur qui, de toutes façons, finira par disparaître, Vascularisation en pratiquant des activités de cardio, Exercices de mobilité, de force et de proprioception). 


Vous trouverez également un programme d’exercices à réaliser à la maison sur notre page entorse de la cheville.

3 points à retenir concernant les blessures en gymnastique :

  • En cas de tendinite rotulienne, votre kiné vous conseille de mobiliser la cheville progressivement en pratiquant des activités physiques douces
  • Les protocoles PEACE et LOVE permettent de traiter efficacement l’entorse de la cheville
  • Seule ou en association avec des séances de rééducation en salle, la balnéothérapie accélère la guérison de l’entorse lombaire

Vous vous êtes blessé(e) en gymnastique et souhaitez consulter un kinésithérapeute du sport rapidement ? N’attendez plus, pour prendre rendez-vous avec l’un de nos kinés sur place ou en téléconsultation. 

Sources

Lien entre les blessures et les performances en gymnastique artistique féminine de haut-niveau : étude rétrospective sur six saisons Relationships between injuries and performance in high-level women’s artistic gymnastics : Retrospective study over six seasons – ScienceDirect 

S775 – Un suivi des charges subies par le gymnaste à chaque entraînement peut aider à réduire le risque de blessures – Institut National du Sport du Québec

Qu’est-ce qu’une entorse lombaire? – Biron 

L’instabilité lombaire fonctionnelle : revue de la littérature – ScienceDirect

Tendinite tendon rotulien : que faire ? – Dr Philippe Paillard